Top 3 du canyoning à Majorque

Quelle période pour le canyoning à Majorque ?

La période favorable pour faire les plus beaux canyons sur l’île de Majorque est très certainement au printemps (mars – début juin). Les canyons seront alors, normalement, bien en eau. Après, vous devrez miser sur la chance d’avoir un gros orage avant vos vacances. C’est ce qui s’est passé pour moi en Octobre 2022. Il est tombé environs 30mm de pluie sur 3 jours, cela a suffi pour les remettre en eau (enfin, pas tous…)

Comment faire ces canyons extraordinaires ?

Pour découvrir l’activité :

Pour découvrir l’activité en toute sécurité, il est important de faire appel à des guides de canyoning. Cela tombe bien, il y en a plusieurs sur l’île. Ils proposent du Coastering (sauts / tyrolienne / marche sur les côtes du littoral) pendant l’été et du canyoning au printemps et lorsque les conditions sont bonnes.

Lorsque vous êtes déjà autonomes :

Évidemment, vous devez connaitre descente canyon (lien sur le site). Cependant, attention aux timings, les marches d’approches sont vraiment longues (réellement prévoir de grosses marges). Les retours des canyons se font souvent par la mer donc attention à vérifier l’état de celle-ci.

Gorg Blau & Sa Fosca #1

Lorsque l’on va à Majorque, il est inenvisageable de ne pas faire ce canyon, c’est l’un des plus beau d’Europe ! Il rassemble tous les paramètres qui font d’un simple canyon, un canyon exceptionnel.

  • Un encaissement colossal de plusieurs centaines de mètres de profondeur, avec, dans la partie de Sa Fosca, un oscuros (une partie si sombre que la frontale est obligatoire) qui dure plus de 2 heures. On est souvent dans le noir le plus total.
  • Un canyon qui ne laisse pas de côté la partie ludique. Des sauts, des sauts et encore des sauts !! Il n’y a que dans le Tessin en Suisse où l’on pourra trouver un équivalent ! Évidemment, il y a aussi des siphons et des toboggans. Un canyon très complet !
  • Une roche digne des plus belles grottes ! Des concrétions en forme de méduses et tellement d’autres choses… Cette roche, creusée par l’eau, nous offre tout simplement un spectacle visuel hors du commun.

Gorg Blau et Sa Fosca sont des parties d’un même canyon, il n’y a pas de marche entre les deux. Une fois fini, vous arriverez dans le torrent de Pareis. Un vestige d’une époque où il y avait bien plus d’eau. Maintenant à sec, il n’en demeure pas moins grandiose !

En outre, préparez vous à une journée hors norme avec tout de même beaucoup de marche. Il faut compter 9h de sortie, accrochez-vous, ça en vaut le coup !

Mortitx #2

Il faut vivre Mortitx comme une aventure, pas seulement comme un simple canyon. Le canyon en lui même dure 1h30, mais cette aventure durera toute la journée.

l’accès au canyon

La marche d’approche de 2 heures est exceptionnelle, on passe par des vieux champs d’oliviers dans un premier temps, puis on arrive rapidement dans une brèche bien marquée, entre deux beaux massifs montagneux. On est alors dans le vallon de Mortitx ; ici, la principale végétation est une herbe longue et coupante, pensez à mettre un pantalon long.
Avant d’arriver on passe sous une tour tordue (bec de l’Oca), une belle curiosité géologique.

Dans le canyon

Ce canyon est très « doux », on se sent en vacances. Très lumineux, on profitera du soleil pendant toute la descente. Des sauts et toboggans partout, on ne pose la corde pour descendre en rappel qu’à un ou deux endroits. Il est agréable et fluide, pas de prise de tête, pas de question à se poser !

et l’aventure continue…

Une fois arrivé à la fin du canyon, on se retrouve en face de la mer ! Ici, deux solutions :

  • Vous avez pris un guide : vous aurez la chance de descendre jusqu’à la mer et de revenir à la terre ferme en bateau. Ce qui vous fera une journée hyper sympa et, finalement, pas trop fatigante.
  • Petit budget, gros mollets : vous ne connaissez pas un gentil majorcain avec un bateau qui peux vous prendre en stop ? Pas de panique, une via-ferrata de l’extrême vous fera sortir du canyon. Pas de barreaux, juste un petit câble qu’on oserai jamais mettre en France. Une via-ferrata aérienne avec une vue a couper le souffle ! Attention toutefois, en octobre, je me suis fait défoncer par les moustiques avec plus ou moins une centaine de piqûres sur chaque bras; prévoyez des manches longues !
    On arrive alors dans un magnifique lapiaz qui nous ramène rapidement au chemin emprunté au départ. Plus que 2 heures de marche retour ! Courage… A mi chemin, vous trouverez une petite vasque paradisiaque pour vous y baigner sans combi, une pause qui tombe à pique.

A ne pas manquer :

Au tout début de la marche d’approche, on passe par le vignoble de Mortitx. Ils proposent une dégustation de leur vins. Malheureusement pas aux horaires où l’on commence ni où l’on finit le canyon… -> lien vers le site internet

Na Mora #3

Lorsque plus haut je vous ai dit à propos de l’orage « cela a suffit pour les remettre en eau (enfin, pas tous…) », voila auquel je faisais allusion. Malheureusement en octobre 2022, je n’ai pas pu faire ce canyon en eau. Mais j’ai quand même pu voir l’énorme potentiel !

Un canyon, lui aussi, long… Sur « descente canyon », ils prévoient 45 minutes pour arriver au canyon. Les ouvreurs étaient sans doute des marathoniens, nous avons mis plus d’une heure et demi à un rythme soutenu. Certes nous regardions de temps à autre le paysage mais ne nous nous arrêtions pas pour autant.

Une fois dans le canyon, on peut distinguer deux parties bien distinctes :

  • Une partie ouverte, avec quelques sauts et de beaux rappels. Un joli canyon avec encore un peu d’eau, pas encore totalement croupie, quand nous l’avons fait.
  • Et une deuxième partie à couper le souffle, on rentre cette fois dans une étroiture splendide. Une couleur de roche incroyable, avec des nuances de jaune, d’orange et de vert. Cette partie, malheureusement, était totalement sèche quand nous l’avons faite. J’imagine avec un peu d’eau qui coule, ça doit être le paradis !

Lorsque l’on arrive au bout de ce canyon, une fois de plus, on se retrouve à la mer ! Si vous avez pris un guide, une fois encore, vous prendrez le bateau et passerez visiter quelques belles criques avant de finir votre journée. Pour les autres, cette fois-ci, pas de via-ferrata mais un saut dans la mer avec une petite nage de 300 mètres avant de revenir sur un itinéraire pédestre. Une chouette fin de canyon !

-> Un lien où vous trouverez de belles photos de ce canyon (en eau) !

Le mot de la fin

Tout d’abord, si vous avez lu cet article jusqu’au bout, je vous en remercie ! Si vous avez des remarques, des questions, n’hésitez pas à m’envoyer un mail.
Si vous prévoyez un voyage canyoning à Majorque et que vous voulez un guide français pour vous accompagner, appelez moi pour qu’on en parle. Ciao !